On s'impatiente en attendant l'arrivée du weekend pour passer un petit moment en compagnie de ces jolies stripteaseuses. Les soirées dans les bars trop communs ne sont pas trop intéressantes. C'est d'un banal. Par contre, voir une femme en tenue très sexy sur une table de dance, c'est autre chose. Un homme engagé ne demandera jamais à sa femme de lui faire un striptease. Encore faudra-t-il qu'elle accepte. Laisser votre conjoint tranquille et de passer une soirée dans un bar festif à Lyon. Inutile de dire que lui demander permission ne serait pas une bonne idée. Une virée nocturne en cachette apporte plus d'intérêt à la chose.

Les femmes qui prennent les rênes

Dans de très rares cas, la conjointe accepte que le mari passe une soirée dans un bar de striptease. Mais la plupart du temps les femmes ne supportent pas l'idée de cette entreprise. Elles parlent de femmes-objets que l'on paye simplement pour exécuter la volonté de l'homme. Les féministes dénoncent le fait qu'on profite de la nécessité de ces filles de gager leurs vies.

Cela peut être vrai, car des fois ces filles ne trouvent pas d'autres domaines dans lesquels se lancer au moment. On les embauche souvent comme des serveuses avant qu'on leur propose le striptease. Elles ont très bien le droit de ne pas accepter. Toutefois, pour la majorité des stripteaseuses, il s'agit d'un travail de choix. Si vous les interrogez, vous verrez des femmes fières de ce qu'elles sont, de leurs talents naturels à attirer le regard et susciter le désir.

Le striptease dans les enterrements de vie de célibataire

On engage généralement les stripteaseuses pour des soirées d'enterrement de vie de garçon. C'est devenu une véritable tradition à vrai dire. Les uns organisent la fête chez un ami proche du futur marié avec le consentement de la future mariée bien évidemment. Mais pour un jour aussi spécial, il mérite au moins que cela réussisse. Mieux vaut alors aller du côté des clubs ou des bars de striptease.

Il faudra clarifier une chose. En aucun cas les stripteaseuses ne se vendent comme des prostituées. La loi encadre strictement ce travail et l'Administration ferme tout établissement qui vire dans le proxénétisme. On admire, on bande, mais on ne touche pas. Ce petit moment deviendrait plus amusant lorsque le futur marié éprouve de la timidité. Assurez-vous de ne pas le pervertir. Normalement les pri